vendredi 18 août 2017

À celui qui exige un miracle (25)


Alors n’attendez plus pour vous mettre en route ; et je vous donne ma parole que vous l’aurez surement votre miracle. Une fois en sa présence, prodigue poussé par les épaules et non sans résistance, vers la maison de famille où le Père vous attend, vous n’aurez plus alors qu’un souci : celui de vous prosterner devant la Grotte et de remercier la Vierge maternelle de vous avoir  enfin donné de voir un miracle dont vous ne pourrez plus douter (R. Gaëll, 1946).

jeudi 17 août 2017

À celui qui exige un miracle (24)


Renoncez donc une bonne fois, et pour toujours, à discuter les volontés de la Vierge et à ravaler sa clairvoyante miséricorde aux proportions mesquines de votre étroite cervelle déboussolée. Vous exiger pour vous décider à venir lui présenter vos tardifs hommages qu’elle vous promette un prodige éclatant ? Soit ! Elle est assez bienveillante maman pour déférer aux puériles exigences de ses enfants terribles (R. Gaëll, 1946).

mercredi 16 août 2017

À celui qui exige un miracle (23)


Comme tous les pauvres hommes aux yeux de taupes, comme nous tous quand nous prétendons scruter les mystères de la vie surnaturelle, vous croyez pouvoir sonder les intentions divines d’un regard infaillible alors qu’au demeurant, pour interpréter les desseins de la Providence, vous n’y voyez pas plus loin que le bout de votre cigarette (R. Gaëll, 1946).

mardi 15 août 2017

Du 8 décembre au 15 août


Dans l’hémisphère sud, le mois de décembre étant un mois d’été, la célébration de la solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, le 8 décembre, est célébré comme la fête majeure de la Sainte Vierge. Dans l’hémisphère nord, le mois d’août étant un mois d’été, la célébration de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie est vécue, le 15 août, comme la plus grande fête de la Vierge Immaculée. Bienheureux ceux du nord ? Ceux du sud ? Tous sont bienheureux car les deux fêtes sont inséparables, puisque le commencement annonce la fin et dans la fin on contemple le commencement. C’est aussi la grâce quotidienne de Lourdes.

lundi 14 août 2017

À celui qui exige un miracle (22)


Comme tous les pauvres hommes aux yeux de taupes, comme nous tous quand nous prétendons scruter les mystères de la vie surnaturelle, vous croyez pouvoir sonder les intentions divines d’un regard infaillible alors qu’au demeurant, pour interpréter les desseins de la Providence, vous n’y voyez pas plus loin que le bout de votre cigarette (R. Gaëll, 1946).

dimanche 13 août 2017

Peur légitime et foi authentique


Beaucoup de marins, fussent-ils d’eau douce, ont peur de la mer, car d’expérience ils savent que lorsque survient la tempête leur vie est en danger. C’est le cas de l’apôtre Pierre. Ceci permet de comprendre sa fantastique confiance en Jésus qui le fait marcher sur l’eau. Mais ceci révèle aussi que la confiance ne suffit pas, puisqu’à un certain moment il commence à couler. La relation du disciple de Jésus doit est vécue avec son Maître sur le mode de la foi. Si la confiance peut venir de soi-même, la foi, au contraire est un don de Dieu. Il est beau, à Lourdes, de voir tout ce que peut faire un chrétien quand il accepte de vivre en vérité sur le mode de la foi.