samedi 31 décembre 2016

La Crèche et la Cachot (7)


Ce dénuement n’a pas été imposé : Il a été amoureusement choisi par le Verbe Incarné, comme le remarque saint Paul : « Considérez la générosité du Christ : Il était riche ; il s’est fait pauvre, afin de vous enrichir par sa pauvreté. » Cette pauvreté de Jésus sera permanente : Il n’aura jamais une pierre où reposer sa tête et sa mort aura lieu dans le dépouillement de la Croix. (Mgr Pierre-Marie Théas, 1953)

vendredi 30 décembre 2016

La Crèche et le Cachot (6)


Jésus a tellement pris la dernière place, dit Charles de Foucauld, que personne ne peut la lui ravir. « Qui de vous est né dans une étable ? Qui de vous, pour pauvre qu’il soit, donne à ses enfants une crèche pour berceau ? Jésus est le seul qu’on voit délaissé jusqu’à cette extrémité et c’est à cette marque qu’il veut être reconnu… à la marque d’une pauvreté qui n’eut jamais sa semblable. » (Bossuet, Élévations) (Mgr Pierre-Marie Théas, 1953)

jeudi 29 décembre 2016

La Crèche et le Cachot (5)


En arrivant sur terre, le Roi Jésus choisit un trône : Celui de la pauvreté. « Ne pensez pas vous approcher de ce trône de pauvreté avec l’amour des richesses et des grandeurs. Détrompez-vous, désabusez-vous, dépouillez-vous, du moins en esprit, vous qui venez à la Crèche du Sauveur. » (Bossuet, Élévations) (Mgr Pierre-Marie Théas, 1953)

mercredi 28 décembre 2016

La Crèche et le Cachot (4)


Cette pauvreté est le signe auquel les pasteurs, alertés par les Anges, reconnaîtront le Verbe Incarné. « Un Sauveur vous est né dans la cité de David. Voici à quoi vous le reconnaîtrez : Vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche. » (Mgr Pierre-Marie Théas, 1953)

mardi 27 décembre 2016

La Crèche et le Cachot (3)


La pauvreté de la Crèche nous est décrite avec une émouvante sobriété par saint Luc. Parlant du voyage à Bethléem de Marie et de Joseph pour répondre à l’édit de César Auguste ordonnant le recensement, l’évangéliste écrit : « Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter se trouva révolu. Elle mit au monde son fils premier-né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. » (Mgr Pierre-Marie Théas, 1953)

lundi 26 décembre 2016

La Crèche et le Cachot (2)


À Bethléem, la Vierge Mère nous donne le Sauveur dans un cadre absolument dépouillé. L’Immaculée, à Lourdes, choisit sa confidente dans un « bouge infect et sombre. » Ce double fait ne nous porte-t-il pas un enseignement ? (Mgr Pierre-Marie Théas, 1953)