vendredi 31 janvier 2014

Le discours de l'abbé Alix (45)


Discours de M. l’abbé Alix, prononcé le 4 avril 1864, en l’église paroissiale, avant la bénédiction solennelle de la statue de Notre Dame de Lourdes à la Grotte : « Mais les Pères et les Docteurs vont plus loin. Ils nous disent que sous la figure des anges, c’est le Verbe de Dieu lui-même qui a parlé à Moïse et qui lui a donné la Loi sur le Sinaï ; que c’est le Verbe Incarné que Moïse a vu dans cet exemplaire dont il lui fut dit : ‘Regarde, et fais selon l’exemplaire qui t’a été montré’ ». 

jeudi 30 janvier 2014

Le discours de l'abbé Alix (44)


Discours de M. l’abbé Alix, prononcé le 4 avril 1864, en l’église paroissiale, avant la bénédiction solennelle de la statue de Notre Dame de Lourdes à la Grotte : « Antérieurement à Jacob, Abraham, le père des croyants, avait vu le Christ en figure. Un jour trois anges lui apparurent. Ils se montrèrent à lui sous la forme humaine, ils vinrent à lui comme des voyageurs qui demandaient l’hospitalité. Or, nous dit l’Église, Abraham vit ces trois anges, mais n’en adora qu’un : Il ne voulut rendre hommage qu’au mystère de l’Incarnation. Il ne voulu, dans la pluralité des figures, reconnaître que l’unité du mystère qu’elles annonçaient ».

mercredi 29 janvier 2014

Le discours de l'abbé Alix (43)


Discours de M. l’abbé Alix, prononcé le 4 avril 1864, en l’église paroissiale, avant la bénédiction solennelle de la statue de Notre Dame de Lourdes à la Grotte : « N’y a-t-il pas dans cette lutte de l’ange et du patriarche une sorte d’essai de la grande lutte qui suscita la foi au mystère de l’Incarnation, lutte dans laquelle nous sommes engagés, dans laquelle nous devons vaincre, en reconnaissant que le Christ est le Fils de Dieu et en disant de lui, quoi que nous ne l’ayons vu que sous le voile de la chair : ‘J’ai vu Dieu face à face et mon âme a été sauvée’ ? »

mardi 28 janvier 2014

Le discours de l'abbé Alix (42)


Discours de M. l’abbé Alix, prononcé le 4 avril 1864, en l’église paroissiale, avant la bénédiction solennelle de la statue de Notre Dame de Lourdes à la Grotte : « Cet ange qui apparu à Jacob, qui lutta pendant la nuit, contre Jacob, qui donna à Jacob le nom d’Israël, ‘fort contre Dieu’, cet ange mystérieux dont Jacob pouvait dire : ‘J’ai vu Dieu face à face et mon âme a été sauvée, cet ange n’était-il pas une apparition préambulatoire, si je puis parler de la sorte, du Fils de Dieu qui devait un jour venir sur la terre avec le vêtement de notre humanité ? » 

lundi 27 janvier 2014

Le discours de l'abbé Alix (41)


Discours de M. l’abbé Alix, prononcé le 4 avril 1864, en l’église paroissiale, avant la bénédiction solennelle de la statue de Notre Dame de Lourdes à la Grotte : « Et ne croyez pas, mes frères, qu’avant l’Incarnation le monde eût été absolument privé de la vue de Dieu Rédempteur. Non sans aucun doute. Et les Pères et les Docteurs nous disent que le Verbe incarné se montra plusieurs fois sous la forme humaine, non pas, il est vrai, avec la chair réelle qu’il a prise dans le sein de la Vierge Marie, mais sous le voile d’un double mystère : Sous le voile des anges que l’Ancien Testament nous présente comme ayant apparu aux patriarches avec la forme humaine ». 

dimanche 26 janvier 2014

Appel à la conversion


Jésus dit : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche ». C’est donc parce que le Royaume des cieux est tout proche que Jésus invite à la conversion. Le début de visibilité du Royaume des cieux provoque donc un rapport de cause à effet. C’est ce que Bernadette a connu à Lourdes : Parce que le Royaume des cieux commençait à être visible pour elle, Bernadette a été appelée à la « pénitence », c’est-à-dire à la conversion. Et aujourd’hui à Lourdes, parce que demeure ce début de visibilité du Royaume des cieux, toutes les prédications, toutes les catéchèses, toutes les présentations, ne peuvent être centrées que sur l’appel à la conversion.