lundi 31 octobre 2011

Californie

un amas de pierre pudiquement recouvert
A Malno Park, dans le jardin de Vallombrasa, qui est la maison d’exercices spirituels du diocèse de San Francisco, en Californie, se trouve une « grotte » de Lourdes particulière. En effet, elle s’est écroulée lors d’un tremblement de terre, mais la statue de Notre-Dame de Lourdes est restée intacte. 

Aujourd’hui la statue de Notre-Dame de Lourdes est posée sur cet amas de pierres. Si ce lieu n’est donc plus le signe de la grotte de Lourdes, il n’en demeure pas moins signe du monde de la résurrection.

dimanche 30 octobre 2011

Itinéraire

« Qui s’élèvera sera abaissé et qui s’abaissera sera élevé ». C’est Jésus. « Lui qui était de condition divine ne retint pas le rang qui l’égalait au Père. Mais il s’est abaissé jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté ». C’est l’expérience de Bernadette. Agenouillée dans le fond de la Grotte, son visage est au contact de la boue. Et aussitôt après avoir bu et s’être lavée, elle est à nouveau debout. Mais rayonnante. C’est l’itinéraire des pèlerins de Lourdes. Ils quittent la ville haute pour la ville basse. De là, ils descendent à la Grotte. Au terme d’une mystérieuse rencontre, ils remontent, dans tous les sens du terme. C’est le chemin de vie chrétienne, qui est expérience pascale, chemin de la croix glorieuse.

samedi 29 octobre 2011

Wellington

au coeur de la ville
A Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, l’église paroissiale Notre-Dame des Anges offre deux lieux de pèlerinages en un même endroit : la tombe de Mgr Philip Viard (1809-1872), né à Lyon, France, et premier évêque de Wellington, d’une part ; et, d’autre part, une représentation de Notre-Dame de Lourdes située dans une cavité rocheuse. L'ensemble représente comme une île de verdure au milieu du béton de la cité. D'ailleurs les fidèles sont nombreux à venir se recueillir tout à la fois devant leur premier évêque et auprès de Notre-Dame de Lourdes.

vendredi 28 octobre 2011

Maori College

Notre-Dame de Lourdes couleur locale
A Auckland, la grande métropole de Nouvelle-Zélande, la chapelle du Maori College accorde une place importante à Notre-Dame de Lourdes. Il n’est donc pas étonnant de trouver dans cette chapelle une représentation de Notre-Dame. D'ailleurs tous les élèves de ce Maori College chantent parfaitement - donc régulièrement - l'Ave Maria de Lourdes. Enfin ils connaissent assez bien l'histoire et le rayonnement de Lourdes, la vie de sainte Bernadette et sa rencontre avec celle qui lui a dit : "Je suis l'Immaculée Conception".

jeudi 27 octobre 2011

Glemdon

une représentation inversée
Dans le nord de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, à Glemdon, qui est un quartier d’Auckland, une église paroissiale Notre-Dame de Lourdes représente bien Bernadette à genoux aux pieds de Notre-Dame. Toutefois, contrairement aux multitudes de représentations qui s’inspirent de la réalité historique, celle-ci donne à voir Bernadette non plus à gauche de Notre-Dame, mais à droite.

mercredi 26 octobre 2011

Otaki

une église à la campagne
Non loin de Wellington, dans le sud de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, à Otaki, l’église paroissiale est placée sous le patronage de la Vierge Marie et porte le nom de : « Sainte-Marie d’Otaki ». Pour illustrer et rendre visible ce lien, une représentation de Notre-Dame de Lourdes a été choisie, pour l’extérieur, comme pour l’intérieur de l’édifice.

mardi 25 octobre 2011

Paraparaumu


Notre-Dame de la Colline à Paraparaumu

Dans le sud de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, pas très loin de Wellington, à Paraparaumu, a été érigé au sommet d’une belle colline cette immense statue de Notre-Dame de Lourdes, « en l’honneur du centenaire des 19 (sic !) apparitions dont a bénéficié la jeune Bernadette Soubirous à Lourdes », précise un panneau de grande taille.

lundi 24 octobre 2011

Karori

ici Marie a les traits d'une femme maori
En Nouvelle-Zélande, dans la banlieue de Wellington, à Karori, dans l’enclos de l’église paroissiale Saint Teresa, une grande fresque représente Bernadette à genoux devant Notre-Dame. Elle a été réalisée en 1977, à l’occasion des 50 ans de sacerdoce de celui qui était alors le curé, le P. Herlihys. A noter qu'en arrière plan sont représentés les sanctuaires de Lourdes.

dimanche 23 octobre 2011

Aimer

« Aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de tout son esprit » et « Aimer son prochain comme soi-même » sont le premier et le second commandement, que le Seigneur dit être « semblables ». Pour les voir accomplis en plénitude, il nous faut contempler Jésus. Pour les voir réalisés de manière inédite, il nous faut regarder les saints et les saintes. Ainsi, avec cette clef, il est possible de lire et de comprendre la vie de sainte Bernadette. Et, à travers elle, d’accueillir l’Amour de Dieu et du prochain manifesté dans la croix du Christ pour qu’à notre tour nous soyons capables de faire de même.

samedi 22 octobre 2011

Eaux-Chaudes

dans la lumière d'un environnement rocheux et de verdure
Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, à la sortie des Eaux-Chaudes en direction du col du Pourtalet, c’est-à-dire 24 kilomètres avant la  frontière espagnole, une simple représentation de Notre-Dame de Lourdes fait face aux voyageurs. Près de Notre-Dame de Lourdes, on entend couler le gave d'Ossau, en contrebas de la route D 934.

vendredi 21 octobre 2011

Aspin-en-Lavedan

un emplacement discret mais visible
A moins de 5 kilomètres au sud de Lourdes, sur la commune d’Aspin-en-Lavedan, au bord de la D 13, entourée de quelques fleurs, se trouve une représentation de Notre-Dame de Lourdes. Ce n’est peut-être pas un axe très fréquenté, mais les automobilistes au trajet répétitif ne peuvent pas ne pas la remarquer et peut-être même s’y référer.

jeudi 20 octobre 2011

Omex


à une bifurcation

Dans la vallée de Batsurguère, à moins de cinq kilomètres au sud-ouest de Lourdes, entre la D 13 et la D 213, sur la commune d’Omex, un petit monument met en valeur une représentation de Notre-Dame de Lourdes et de sainte Bernadette. Il est daté de 1980.

mercredi 19 octobre 2011

Adé

plus qu'un regard
Cinq kilomètres après avoir quitté Lourdes vers le nord, c’est-à-dire dans la direction de Tarbes, le premier village traversé est Adé. A la sortie d’Adé, au bord de la N 21, une statue de Notre-Dame de Lourdes regarde les Adéens qui s’éloignent de chez eux, comme tous ceux et celles qui viennent de quitter la cité mariale et se dirigent vers l’aéroport ou vers l’autoroute A 64, ou vers ailleurs.

mardi 18 octobre 2011

Tarbes

au-dessus du tabernacle
Mgr François-Xavier Shœpfer, évêque de Tarbes en 1899 puis évêque de Tarbes et Lourdes en 1912, fonde en 1925 « l’œuvre diocésaine des vocations » qu’il place sous le patronage de la bienheureuse Bernadette. Il entreprend en même temps la construction d’un Grand Séminaire, dont il place la chapelle sous la protection de la même bienheureuse. Depuis Bernadette a été canonisée et le Grand Séminaire est devenue la maison diocésaine sous le nom de Maison Saint-Paul. Mais, toujours placée sous le patronage de sainte Bernadette, la chapelle demeure éclairé par le même vitrail.

lundi 17 octobre 2011

Bordères-sur-l'Echez

à un carrefour
A proximité de Tarbes, sur la commune de Bordères-sur-l’Echez, à l’angle de la D93, qui à cet endroit se nome Avenue Saint-Exupéry, et du Chemin des Amériques, un petit monument attire l’attention du passant. Entre champs et maisons, c’est un édicule dédié à Notre-Dame de Lourdes. Une seule inscription : "Mère des affligés, exaucez-nous".

dimanche 16 octobre 2011

Dieu et César

Vouloir rendre à César ce qui revient à César et à Dieu ce qui revient à Dieu, oblige à se demander d’abord ce qui ne revient qu’à Dieu seul. Vu de Lourdes, il est facile de répondre : le culte qui se déploie dans la liturgie de l’Eglise. Dès lors si nous vouons un culte à un être humain pour lui-même, ou à un objet, nous ne rendons plus à Dieu ce qui ne revient qu’à Dieu et nous sommes idolâtres.

samedi 15 octobre 2011

Fontaines

collection Archives et Patrimoine des sanctuaires de Lourdes
A l’origine, quelques jours après le surgissement de l'eau, un bassin a été installé au lieu de la source. Cela permettait de « boire et se laver » au même endroit. Mais très vite les deux gestes ont été distingués. C’est ainsi qu’ont été réalisées des piscines et des fontaines en deux lieux distincts. 

vendredi 14 octobre 2011

Vue d'ensemble

deux lieux, une seule foule
Cette carte postale permet de comprendre la proximité des piscines et de la Grotte. De fait il ne s’agissait pas d’une simple juxtaposition. En effet les pèlerins présents devant la Grotte invoquaient Notre-Dame de Lourdes pour ceux et celles d’entre eux qui, au même moment, se laissaient immerger dans l’eau.

jeudi 13 octobre 2011

Au XIX ème siècle

pour accomplir le geste de l'eau à Lourdes
On voit sur cette carte postale les « piscines » réalisées en 1873 par l’architecte des sanctuaires, M. Hippolyte Durand. Ce bâtiment se situe à l’est de la Grotte, contre le rocher, à l’aplomb de l’esplanade de la crypte. Ces nouvelles piscines remplacent une sorte de hangar provisoire. 

mercredi 12 octobre 2011

Près de la Grotte

collection Archives et Patrimoine des sanctuaires de Lourdes
Cette carte postale permet de bien comprendre l’environnement de la Grotte de Lourdes pendant la période allant de 1908 à 1958. La Grotte est alors flanquée, à l’ouest (à droite), d’une immense chaire et, à l’est (à gauche) d’une multitude de béquilles suspendues en ex-voto. Toujours à l'est, près de la Grotte, les "piscines".

mardi 11 octobre 2011

Proximité

collection Archives et Patrimoine des sanctuaire de Lourdes
Dès le premier jaillissement de l’eau, le 25 février 1858, il a été porté une extrême attention à cette source découverte au fond de la Grotte de Lourdes. Le même jour de l’eau est mise en bouteille. Dans les jours suivants un bassin est installé. Très vite, des robinets permettent d’avoir accès à cette eau. 

Plus tard, au moment des grands travaux, un bâtiment est construit, jouxtant la cavité, pour y accomplir le geste de l’eau : ce sont les « piscines ».

lundi 10 octobre 2011

Le grand axe

collection Archives et patrimoine des sanctuaires de Lourdes
Cette carte postale coloriée montre les sanctuaires Notre-Dame de Lourdes dans les années 1880. Au premier plan le pont Saint-Michel, puis la statue de saint Michel. Ensuite les deux grandes et larges allées qui conduisent à la Vierge Couronnée, puis à la basilique Notre-Dame de Rosaire. 

A cette époque, les processions partaient de la gare et arrivaient ainsi majestueusement dans les sanctuaires en empruntant ce grand axe. 

dimanche 9 octobre 2011

L'Eglise

Jésus nous présente à nouveau une parabole choquante pour nous parler du Royaume des cieux. En effet, le roi de la parabole finit par remplir la salle des noces de toutes sortes de convives « rencontrés à la croisées des chemins », « les mauvais comme les bons ». Nous avons là une image réaliste de l’Eglise, qui est le tout venant constitué de toutes sortes de personnes. C’est bien ce que les foules de Lourdes donnent à voir. A vrai dire ce n’est pas parce que l’on est saint que l’on vient à Lourdes, mais bien parce qu’on est pécheur. Le pèlerinage peut alors constituer la première étape sur le chemin de la sainteté : la conversion.

samedi 8 octobre 2011

Devant le sanctuaire

un magasin sobre

A Santos Lugares, dans la grande banlieue de Buenos Aires, le grand sanctuaire Notre-Dame de Lourdes donne son nom à tout ce qui l’entoure. Ici c’est une crémerie qui porte le nom de Lourdes. Nourriture de base des nomades, le lait est, pour la Bible, l'une des image du bien-être et du bonheur messianique.

vendredi 7 octobre 2011

A l'entrée du sanctuaire

un lieu de toutes les surprises
A Santos Lugares, dans la grande banlieue de Buenos Aires, le grand sanctuaire Notre-Dame de Lourdes donne son nom à tout ce qui l’entoure. Ici c’est une épicerie qui propose non seulement de la nourriture et de la boisson, mais aussi toute une foule d’articles comme le font les supermarchés. Peut-on trouver une signification à cela ?

Dans ce genre de magasin on peut être étonné de ce qu'on y trouve. A Lourdes le pèlerinage surprend souvent, dans la mesure où l’eau lave et laisse apparaître tout ce qui était caché en soi au point qu’on en ignorait jusqu’à l’existence. 

jeudi 6 octobre 2011

Près du sanctuaire

l'enseigne du magasin
A Santos Lugares, dans la grande banlieue de Buenos Aires, le grand sanctuaire Notre-Dame de Lourdes donne son nom à tout ce qui l’entoure ou lui est relatif. Ici c’est un magasin de matériel de plomberie qui porte le nom de Lourdes. Il est vrai que le robinet que l'on voit sur l'enseigne du magasin peut faire penser à l'eau de la source de Lourdes ! 

mercredi 5 octobre 2011

Santos Lugares


la gare de chemin de fer côté rue

A Lourdes, la ville a donné son nom au sanctuaire de Notre-Dame, ainsi qu’à la gare de chemin de fer. A Santos Lugares, dans la grande banlieue de Buenos Aires, c’est l'important sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes qui donne son nom à tout ce qui l’entoure ou lui est relatif, en commençant par la gare.

mardi 4 octobre 2011

Manila

l'entrée principale
Fondé en 1958 par les Sœurs Missionnaires Servantes du Saint Esprit, l’Hôpital Notre-Dame de Lourdes de Manille est situé au cœur de la capitale des Philippines (Metro Manila), au 46 P. Sanchez Street. Cet hôpital a été dirigé jusqu’au 1er novembre 2010 par des religieuses de cette congrégation. Depuis il est passé entre d’autres mains. 

Mais il conserve pour le moment son nom et peut être aussi quelque chose de la grâce de Lourdes.

lundi 3 octobre 2011

Beyrouth

l'une des présence de Notre-Dame de Lourdes au Liban
Le nom de Notre-Dame de Lourdes n’est pas donné seulement à des églises ou des écoles. Ainsi, à Beyrouth, c’est l’hôpital français qui se place sous sa protection. Il est vrai qu’on n’est pas loin de l’image que beaucoup ont de Lourdes, affirmant : « Lourdes, c’est pour les malades ». Pourtant un hôpital n’entre pas dans la logique du miraculeux que cette affirmation sous-entend si souvent. 

Dans un hôpital, en effet, on soigne, on opère, on prend soin, bref on fait tout ce qui est possible pour la personne malade, blessée, handicapée d’une manière ou d’une autre. Et cela, cet appel à agir pour l’autre, c’est bien le cœur de Lourdes.

dimanche 2 octobre 2011

Porter son fruit

La parabole des vignerons meurtriers est dure, sanglante, dramatique jusque dans son dénouement : « Le Royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à un peuple qui lui fera produire son fruit ». Lorsqu’on contemple la vie de Bernadette, on voit sa détermination sans faille par rapport à ce qu’elle a reçu et transmis : les paroles de la « Dame », ces paroles qu’elle a vécu jusqu’à livrer sa propre vie. C’est parce que, par l’accueil et le don, Bernadette entre complètement dans la logique du Royaume de Dieu, que Lourdes participe, à travers Marie et à travers elle-même, à la Fécondité de Dieu.

samedi 1 octobre 2011

Viña del Mar

chaque fragment est mis en valeur
Au Chili, à Viña del Mar, on trouve une grotte de Lourdes réalisée par quelques Pères Assomptionnistes. La présence d'un fragment du rocher de la Grotte y témoigne non seulement du lien de cette grotte avec la Grotte de Lourdes, mais aussi, tout simplement, du lien des religieux Assomptionnistes avec Lourdes. Deux liens qui ne font qu'un. D'une grotte à l'autre, chaque fragment de la Grotte de Lourdes est mis en valeur d'une manière particulière mais toujours unique. Le point commun est que le fragment est toujours placé pour être vu et pour être touché, vénéré.