samedi 29 avril 2017

Le Christ mort et ressuscité (9)


À la Noël 1940, dans le climat politique que l’on sait, un évêque dans son sermon prononça les paroles suivantes : « Jésus est notre Sauveur, notre seul sauveur ». Le soir même, une des plus hautes autorités de la cité vint exprimer à l’évêque sa tristesse et son désaccord. Il acceptait que Jésus fut un sauveur parmi d’autres. Qu’il fut le seul sauveur, cela il ne l’admettait pas. Or c’est cela qu’il faut professer : « Il n’y a pas, sous le Ciel, d’autre nom donné aux hommes, par lequel il nous faille être sauvés » (Ac 4, 12) (Mgr Pierre-Marie Théas, Pâques 1969).

vendredi 28 avril 2017

Le Christ mort et ressuscité (8)


Jésus, mort et ressuscité, est le Sauveur du monde. Il est « l’Agneau de Dieu qui efface le péché du monde (Jn 1, 29). Il est celui qui nous donne la vie et la vie en abondance. Une seule condition est à réaliser de notre part : al foi, c’est-à-dire l’adhésion au Christ, la conviction profonde et inébranlable qu’il est notre Sauveur, notre seul Sauveur ; car, selon le mot de saint Pierre, il n’y a de salut qu’en lui (Ac 4, 12) (Mgr Pierre-Marie Théas, Pâques 1969).

jeudi 27 avril 2017

Le Christ mort et ressuscité (7)


Saint Paul ajoute : « Si le Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide et vide est notre foi » (1 Co 15, 14). Résumons : réalisée sur le Calvaire, l’œuvre rédemptrice reçoit, au matin de Pâques, son achèvement et son couronnement. Le salut est offert à l’humanité (Mgr Pierre-Marie Théas, Pâques 1969).

mercredi 26 avril 2017

Le Christ mort et ressuscité (6)


Ce lien entre la mort et la résurrection du Christ, saint Paul le présente ainsi : « Je vous ai donc transmis tout d’abord ce que j’avais moi-même reçu, à savoir que le Christ est mort pour nos péchés… qu’il est ressuscité le troisième jour… qu’il est apparu à Céphas, puis aux Douze. Ensuite il est apparu à plus de cinq cent frères à la fois (1 Co 15, 3-7) (Mgr Pierre-Marie Théas, Pâques 1969).

mardi 25 avril 2017

Le Christ mort et ressuscité (5)


Le Christ alors peut interpeller la mort et lui dire : « O mort, où est ta victoire ? » Au matin de Pâques, notre foi est possible et facile : Jésus a fait ses preuves ; il est plus fort que la mort. Dès lors, nous nous attachons à lui d’une manière absolue et inconditionnelle (Mgr Pierre-Marie Théas, Pâques 1969).

lundi 24 avril 2017

Le Christ mort et ressuscité (4)


Il n’y a de victoire complète sur le péché que s’il y a victoire sur la mort. Le péché est vraiment effacé, détruit, vaincu lorsque la mort est abolie. Remportée en grande partie le Vendredi saint, la victoire sur le péché cesse d’être une victoire cachée et devient une victoire éclatante au matin de Pâques (Mgr Pierre-Marie Théas, Pâques 1969).